Construire les premiers outils pour structurer sa pensée à l’école maternelle.

Construire les premiers outils pour structurer sa pensée :

Découvrir les nombres et leurs utilisations

Depuis leur naissance, les enfants ont une intuition des grandeurs qui leur permet de comparer et d’évaluer de manière approximative les longueurs, les volumes, mais aussi les collections d’objets divers (« il y en a beaucoup », « pas beaucoup »…).

À leur arrivée à l’école maternelle, ils distinguent les petites quantités (un, deux et trois) notamment dans des formes connues (dominos, dés). S’ils savent énoncer les débuts de la suite numérique, cette récitation ne traduit pas une véritable compréhension des quantités et des nombres.

L’école maternelle doit conduire progressivement l’enfant à comprendre que les nombres permettent à la fois d’exprimer des quantités et un rang ou un positionnement dans une liste. Cet apprentissage demande du temps et la confrontation à de nombreuses situations impliquant des activités pré-numériques puis numériques.

Explorer des formes, des grandeurs, des suites organisées 

Très tôt, les jeunes enfants discernent intuitivement des formes (carré, triangle…) et des grandeurs (longueur, contenance, masse, aire…).

À l’école maternelle, ils acquièrent des connaissances et des repères sur quelques formes et grandeurs. L’approche des formes planes, des objets de l’espace, des grandeurs, se fait par la manipulation et la coordination d’actions sur des objets.

Cette approche est soutenue par le langage : il permet de décrire ces objets et ces actions et favorise l’identification de premières caractéristiques descriptives. Ces connaissances qui resteront limitées constituent une première approche de la géométrie et de la mesure qui seront enseignées aux cycles 2 et 3.

Pour vous permettre d’ offrir a votre enfant la réussite qu'il mérite.

Et lui assuré un avenir serein.

Cliquez ici !

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *