Voici une présentation des méthodes éducatives alternatives les plus connues.

Le système scolaire conventionnel préconisé par l’administration connaît un succès mitigé et, les taux d’échecs scolaires sont toujours d’actualité. Des raisons aussi bien endogènes qu’exogènes peuvent expliquer les taux d’échecs élevés enregistrés chaque année.

Au fil du temps, des pédagogues ont mis en place des solutions pratiques visant à améliorer ce système.

Ces contributeurs préconisent des méthodes éducatives alternatives qui sont aux antipodes de l’enseignement académiques.

Ces méthodes ont souvent reçu bon échos et ont permis aux écoliers, sujets aux difficultés d’apprentissage, de sortir du carcan qui leur empêchait d’éclore le « génie » enfui.

 

 

  • La méthode Freinet :

   La technique Freinet prône l’autonomisation de l’apprenant.

En amenant ce dernier à développer des capacités de compréhension à l’aide de différents outils et méthodes pédagogiques ( les fiches scolaires coopératives, l’expression libre, le travail de groupe, la coopérative scolaire… ) .

Au centre de cette méthode. Le tâtonnement expérimental qui, selon Célestin Freinet, le fondateur de cette méthodologie, consiste à pousser l’apprenant à la réflexion, contrairement à la méthode classique qui exige l’apprentissage par la répétition.

Dans cette technique, les élèves confrontent leurs différents hypothèses pour trouver la solution finale, sous l’arbitrage de l’enseignant, qui n’impose pas son dictât.

Libres, impliqués et motivés, ils parviennent à comprendre par eux-mêmes.

De plus, le mythe de la supériorité hiérarchique entre le maître et l’élève tombe.

 

 

  • La méthode Montessori :

    Médecin de formation, ensuite pédagogue, Maria Montessori est l’auteur de cette technique basée sur l’éducation sensorielle.

Son premier métier lui a permis d’être proche des enfants des milieux défavorisés ayant généralement des problèmes scolaires. Ainsi, après étude, elle décide de développer cette pédagogie et de la mettre au service du plus grand nombre.

On retient trois éléments clés dans cette méthode :

 

L’ambiance

Cela consiste à créer un cadre qui permettra à l’enfant d’apprendre à son rythme. En effet, les capacités cognitives, d’un enfant à autre peuvent être différentes, et variés selon des facteurs tels que le milieu social, la personnalité…

-Le matériel sensoriel

Pour un individu, il s’agit, d’un matériel auto-correctif sélectif qui permet de suivre son évolution en tant que sujet unique. Ici, on annule toute forme de compétition, le concerné apprécie lui même la qualité de son travail.

Le rôle de l’enseignant

De façon académique, l’enseignant dicte la ligne de conduite à l’apprenant qui exécute. Cependant, dans la méthode Montessori, il cherche à évoluer en même temps que l’enfant.

 

Dans cette méthode, l’évolution de l’apprentissage se fait en fonction de la réaction de l’écolier qui est au centre de l’apprentissage.

Pour mieux assimiler l’apprentissage théorique, les enseignants privilégient le contact avec la nature.

 

 

Pour vous permettre d’ offrir a votre enfant la réussite qu'il mérite.

Et lui assuré un avenir serein.

Cliquez ici !